Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 12:00

harry-potter.jpg

 

ça y est, c'est fini ! Les 8 films sont enfin sortis.

 

Entre passage simplistes, jolis moments et action désabusée, ces Reliques de la Mort jouissent d'une musique renouvelée par Alexandre Desplat, et surtout des interprétations inspirées des acteurs les plus chevronnés, John Hurt, Ralph Fiennes et Maggie Smith en particulier, qui parviennent encore à surprendre à chaque nouvelle séquence.

 

A part les dix dernières minutes qui s'acharnent à achever le mythe tout en lui assurant une possible descendance, le tout procure un agréable divertissement, sans doute le meilleur cru de David Yates.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 12:00

le-grand-amour.jpg

 

On connait surtout le Soupirant, mais Le Grand Amour, tourné en 1969, est peut-être son chef-d'oeuvre avec Yoyo. On retrouve son élégance raffinée, un brin désuette, sa surprenante souplesse, sa pudeur, sa poésie, au milieu des commérages d'une petite ville des bords de Loire.

Finement écrit, réalisé, joué, une merveille.

 

 

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 12:00

pirates des caraibes

On ne peut même plus dire que c'est celui en trop, il y en a déjà eu trois... 

Film d'aventure spectaculaire mais sans originalité, aux décors improbables, à la 3D superflue, les Pirates s'épuisent sans renouveler leur propre formule.

Pour les inconditionnels de Johnny Depp et Geoffrey Rush, dont on regrette quand même le professeur de diction du Discours d'un roi...

Ou pour Penelope Cruz, peut-être...

 

 

 

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 12:00

beginners.jpg

 

Un mélo sympathique, au systématisme un peu longuet, qui vaut en majeur partie pour le jeu des comédiens, Mélanie Laurent, Ewan McGregor et Christopher Plummer.

Christopher Plummer en tête.

Chacun à sa manière commence une vie nouvelle, le père en assumant son homosexualité, les autres en faisant son deuil.

beginners-2011-19496-1382882872

 

 

 

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 12:00

balada-triste.jpgAlex de la Iglesia a réalisé son chef d'oeuvre, un film incroyable que seule les quelques minutes de générique de début parviennent à éclipser.

Maîtrise visuelle, jeu de haut vol, lumière parfaite, cette fantasmagorie visuelle parvient à retracer, dans son délire, 60 ans de l'histoire d'Espange, de la Seconde Guerre Mondiale à nos jours, en passant par Franco et Carlos...

Histoire si atroce qu'elle n'est peut-être, après tout, qu'un gag sordide qu'on s'efforce jusqu'au bout de croire hilarant.

C'est très violent, très gore même, mais toujours justifié et jamais prévisible. 

balada triste 2

balada-triste-3.jpg

On retrouve magnifiquement, en quelques plans et grâce à la musique, cette gêne curieuse qu'on éprouve parfois face à un clown : mélange de rire et d'effroi. Rire pour les gags, effroi pour la violence souvent incroyable de leurs numéros de persécution.

Un grand film.

 

 

 

Et pour le plaisir, la musique originale :

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 12:00

blue-valentine.jpgAvec Blue Valentine, Derck Cianfrance signe un nouveau film sur la dégénérescence du couple. 

Une première partie nous laisse nous enfoncer dans l'ennui profond des trois vies inconciliables de la petite famille. Une seconde tente de recoller les morceaux brisés. Et si, finalement, c'était ça, l'amour...

C'est parfois très beau, surtout ce plan où Dean jette son alliance par la fenêtre de la voiture, avant d'aller la rechercher avec sa femme Cindy.

Recherche silencieuse, sans un regard l'un pour l'autre, et où pourtant chacun tend, avec une détermintation mutte, désespérée, vers le même impossible.

Ou ce plan au cabinet médical, dans lequel, au comble du désaccord, par un jeu de reflets, Dean et Cindy, face à face, semblent pourtant se parler dans les bras l'un de l'autre.

Blue_valentine_normal.jpg

Dommage que les flash backs viennent contraindre l'imaginaire. 

Une ivresse triste, où il ne fait pas bon se perdre. Justement.

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 12:00

La Bande annonce d'un court métrage sympa de Catherine Villeminot avec Bérengère Krief, à découvrir ICI !

 

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 12:00

case-depart.jpg

A la base, une comédie contre le racisme, signée Thomas Ngijol et Fabrice Eboué, les deux complices repérés par Jamel Debbouze.

Deux demi-frères. L'un sort de prison, l'autre est conseiller municipal.

Les deux vont se retrouver esclaves aux Antilles en 1780. 

Beaucoup de gags pour ce petit film, souvent drôle, mais qui n'évite finalement aucun cliché, et pas toujours pour mieux les dépasser. C'est bien dommage sur un sujet aussi délicat.

case-depart-juif.jpg

Intégration, identité sociale, emploi des jeunes, conversions miracles, obsédés sexuels, les poncifs sont là. C'est dommage, sans eux le message serait d'autant plus clair ; rien n'est acquis, et c'est bien vrai.

Au moins le film ne laisse pas indifférent, et le plus affligeant n'est pas, somme toute, le comportement des négriers. C'est, malheureusement, celui de public, largué à la moindre précision historique, déguisant en bruyants éclats la gêne de se reconnaître. En ce sens, partie gagnée.

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 12:00

ni-a-vendre-ni-a-louer.jpg

 

Monsieur Hulot peut enfin prendre des vacances bien méritées, il a trouvé son successeur. Pascal Rabaté signe un film à mi-chemin entre Tati et Kervern.

Le casting est de choc (Dominique Pinon, Jacques Gamblin, François Morel et François Damiens...) et l'absurde, réjouissant.

 

ni-a-vendre-ni-a-louer-2.jpg

ni-a-vendre-ni-a-louer-3.jpg

Du trivial à l'angélique, un film tour à tour drôle, doux, amer, cocasse. Par petites touches. De bonnes vacances, en somme.

 

 

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 12:20

transformers 3C'est plutôt une bonne surprise, Michel Bay a fait de son 3e opus le meilleur de la série. Lumière éblouissante, comédiens plutôt finauds, décors souvent réels à couper le soufle, cascades tournées en 3D... c'est une réussite.

 

Reste... le sujet. Les robots extra-terrestres deviennent prétexte à une fresque de l'histoire de la conquête spatiale, des premiers pas sur la Lune... au 11 septembre en filigrane derrière l'effondrement de la tour.

 

Un monde simple comme un plan en contre-jour ; les méchants, les bons, et l'Amérique survivra, même si son drapeau s'effiloche. "I survive. I will survive".

 

Peut-être qu'après tout les robots feraient mieux de garder les pieds sur terre. 

 

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article

Le Blog

  • : En Salles
  • En Salles
  • : Cinéma, Théâtre, de petites critiques incisives pour (re)découvrir les pièces ou les films ! Actualité, classiques, reprises, tous en salles !
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Thomas Grascoeur
  • Passionné de cinéma et de théâtre, acteur et spectateur.
Retrouvez toutes mes actualités sur http://thomasgrascoeur.net
  • Passionné de cinéma et de théâtre, acteur et spectateur. Retrouvez toutes mes actualités sur http://thomasgrascoeur.net

Mercredi prochain...

Retrouver Un Article