Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 00:23

alice

Plus de 50 ans après le dessin animé de l'oncle Walt, Tim Burton vient passer une nouvelle fois à la moulinette des Studios Disney les Aventures d'Alice au Pays des Merveilles (publiées en 1865 par Lewis Carroll) et les Aventures d'Alice de l'Autre Côté du Miroir (publiées en 1871).

 

Le Pays des Merveilles, c'est d'abord un grand parc d'attractions, avec le labyrinthe bien vert, le château Disneyland, le sourire du chat, les brumes de la chenille, et même un Jack Sparrow alias Johnny Depp, grimmé pour l'occasion en Chapelier Fou ! Gros buzz, célébration des retrouvailles entre Burton réalisateur et Disney producteur après 25 ans de désaccords, Alice au Pays des Merveilles est une grosse machine et une commande insolite.

Reste le génie de Burton ; après 15 minutes de film, on entend le lapin blanc glisser à l'oreille du dodo dodu : "ce n'est pas la vraie Alice" ; et l'oiseau de lui répondre : "mais si, laisse-lui une chance !".

 

Alice-in-Wonderland-1919.jpg

 

Alice de Burton n'est ni l'Alice de Disney ni l'Alice de Carroll : loin du cucul et loin de la logique, elle est une adolescente rêveuse à la recherche d'elle-même, entre les tailles d'enfant et les tailles d'adulte, entre l'imagination et la réalité, la réalité de la guerre et la quête d'une harmonie universelle, entre la batifolage et la recherche d'une sagesse, en pleine quête d'un renouveau.

 

alice-in-wonderland-vue-large.jpg

 

La froideur de Carroll est plaquée sur l'échiquier géant de la bataille finale, l'extravagance de Disney se trouve parodiée à son paroxisme dans les arcs-boutants plus improbables que jamais du Château de la Reine de Coeur. De son passé enfantin à Wonderland, Alice ne se souvient de rien, ne serait-ce que quelques images lointaines évoquant les gravures originales des livres de Carroll (par John Tenniel). On la prend pour une folle, et sa solitude est presque plus proche de celle d'Edouard avec ses mains d'argent ou de Jack qui fête Noël à Halloween.

      affiche-promotionnelle-du-film-de-tim-burton-alice-in-wonde.jpg

tenniel-alice.jpg    

 

Comme son Alice, Burton refuse tous les mariages d'argent qu'on lui propose, serait-ce avec Disney, et poursuit son rêve. Dans la réalité.

 

alice-in-wonderland-reine.jpg

A voir en VO et en 3D. Et qu'on lui coupe la tête !

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article

Le Blog

  • : En Salles
  • En Salles
  • : Cinéma, Théâtre, de petites critiques incisives pour (re)découvrir les pièces ou les films ! Actualité, classiques, reprises, tous en salles !
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Thomas Grascoeur
  • Passionné de cinéma et de théâtre, acteur et spectateur.
Retrouvez toutes mes actualités sur http://thomasgrascoeur.net
  • Passionné de cinéma et de théâtre, acteur et spectateur. Retrouvez toutes mes actualités sur http://thomasgrascoeur.net

Mercredi prochain...

Retrouver Un Article