Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 12:00

le-moine.jpgUn moine est un homme. Un homme est sexué. Telle semble être la curieuse morale de cet étrange film de Dominique Moll. C'est gentil, mais on avait remarqué.

 

Dommage, la photo et la musique sont irréprochables, tout comme le jeu de Géraldine Chaplin et très souvent celui de Cassel. Entre nuits mystérieuses et soleil étourdissant, le film peine quand même à sortir d'un monotone champs-contre-champs trop classique pour être honnête.

 

cassel-le-moine.jpg

 

Après un sombre début d'une rigueur prometteuse, cette histoire profondément absurde s'enfonce inexorablement dans un incestueux n'importe-quoi qui n'arrive même pas à surprendre... Reste cette atmosphère particulière, (propre au roman d'origine, qui aurait peut-être mérité d'être oublié) de Moyen-Âge de carton-pâte revisité par un romantisme sauvage...

Plus grave, l'idéologie véhiculée est quand même largement rétrograde, entre diabolisation de la femme et châtiment corporel du "bon chrétien"... Ah... Si Victor Hugo ou Prosper Mérimée avaient vu ça....

 

Restent quand même quelques très belles images de gargouilles qui à elles-seules sauvent presque cette oeuvre bancale.

 

A voir par temps de pluie, donc.

 

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 12:00

macbeth.jpgMouais... En 2005, la BBC n'a pas hésité à réaliser ce curieux Macbeth, où le roi maudit devient cuistot à Glasgow. Jaloux de son rival, Duncan, il se laisse convaincre par sa femme (et par la prédiction de quelques sorcières-éboueurs) de l'assassiner  pour prendre sa place.

James McAvoy intrète le rôle-titre, bien avant le Dernier Roi d'Ecosse, mais le rôle est considérablement diminuée par l'adptation du texte de Shakespeare en anglais -enfin, en écossais plutôt- contemporain.

 

 

 

 

 

L'occasion de se replonger dans la version grandiose de Polanski...

 

 

 

... et la parfaite tension de la Royal Shakespeare Compagny avec Judy Dench et Ian McKellen avant Gandalf!

 

 

.... Sans oublier le chef-d'oeuvre étrange d'Orson Welles, entre génie pur et bâclage incroyable...

 

 

Alors, lequel préférez-vous ?

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans A vous de jouer !
commenter cet article
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 12:00

christian-bale-zhang-yimou.jpg

 

C'est officiel, Zhang Yimou (Hero, La Cité interdite...) est en cours de tournage des 13 Flowers of Nanjing, un film sur la guerre sino-japonaise, avec Christian Bale dans le rôle d'un prêtre américain...

 

A quand la sortie ?

 

 

 

 

Christain-Bale.jpg

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 12:00
Plutôt inhabituel ! Martin Scorses signe un film d'aventures fantastiques pour enfant, sous forme d'hommage au Cinéma !
En tous cas, une vraie atmosphère, une musique dynamique, la bande annonce semble prometteuse...
Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans A vous de jouer !
commenter cet article
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 12:00

La Bande Annonce du Tintin de Spielberg est sortie depuis belle lurette.

On gagne en action, mais on perd en précision et la justesse du battement de la BD risque de se perdre...

Après.... Du grand spectacle en vue !

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 12:00

Pour célébrer la sortie du dernier opus...

 

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans A vous de jouer !
commenter cet article
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 12:00

les-tuche.jpgCurieuse surprise que ce nouveau film d'0livier Baroux. Plutôt fin, drôle, parfois touchant, Les Tuche surprennent par leur justesse.

Le jeu comique et subtil des comédiens, Jean-Paul Rouve et Isabelle Nanty en tête, y est pour beaucoup.

Le trait est forcé, mais le juste battement des situations est respecté. 

La morale est simple, et si les coups de théâtre du dénouement peuvent paraître simplistes, ils ne le sont, après tout, pas plus que ceux de Molière.

A noter des apparitions sympathiques de guest stars improbables, Kad Merad, Omar Sy, et beaucoup d'autres.

famille-tuche.jpg

 

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 12:00

Romeo-et-Juliette.jpgJusqu'au 31 juillet se joue la Très Excellente et Très Pitoyable Tragédie de Romeo et Juliette, au petit mais beau théâtre de l'Etoile du Nord.

L'adptation de Julien Kosellek présente un parti-pris remarquable de mise en scène, puisque Capulet et Montaigus décident d'un accord tacite d'observer Romeo et Juliette se rencontrer, s'aimer et mourir.

Une fatalité aidée, entre rires et larmes, qui confine à l'absurde, soutenue par le jeu puissant de toute la troupe et une régie impeccable.

Pas de mièvrerie, une réelle relucture de la pièce, aucun temps mort... 

 

Une perfection. A voir absolument.

 

 

Et en bonus un petit extrait d'une version méconnue d'André Cayatte en 1949, avec Serge Reggiani et la toute jeune Anouk Aimée.

 

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Théâtre
commenter cet article
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 12:00

harry-potter.jpg

 

ça y est, c'est fini ! Les 8 films sont enfin sortis.

 

Entre passage simplistes, jolis moments et action désabusée, ces Reliques de la Mort jouissent d'une musique renouvelée par Alexandre Desplat, et surtout des interprétations inspirées des acteurs les plus chevronnés, John Hurt, Ralph Fiennes et Maggie Smith en particulier, qui parviennent encore à surprendre à chaque nouvelle séquence.

 

A part les dix dernières minutes qui s'acharnent à achever le mythe tout en lui assurant une possible descendance, le tout procure un agréable divertissement, sans doute le meilleur cru de David Yates.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 12:00

le-grand-amour.jpg

 

On connait surtout le Soupirant, mais Le Grand Amour, tourné en 1969, est peut-être son chef-d'oeuvre avec Yoyo. On retrouve son élégance raffinée, un brin désuette, sa surprenante souplesse, sa pudeur, sa poésie, au milieu des commérages d'une petite ville des bords de Loire.

Finement écrit, réalisé, joué, une merveille.

 

 

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article

Le Blog

  • : En Salles
  • En Salles
  • : Cinéma, Théâtre, de petites critiques incisives pour (re)découvrir les pièces ou les films ! Actualité, classiques, reprises, tous en salles !
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Thomas Grascoeur
  • Passionné de cinéma et de théâtre, acteur et spectateur.
Retrouvez toutes mes actualités sur http://thomasgrascoeur.net
  • Passionné de cinéma et de théâtre, acteur et spectateur. Retrouvez toutes mes actualités sur http://thomasgrascoeur.net

Mercredi prochain...

Retrouver Un Article