Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 20:40

l-illusionniste.jpgPrès de trente ans après la mort de Jacques Tati, le voici de retour sur les écrans, mais en personnage animé cette fois-ci, l'Illusionniste Tatisheff.

 

Un hommage magnifique rendu au Maître de la Délicatesse par Sylvain Chomet, le réalisateur des Triplettes de Belleville. On retrouve parfaitement la silhouette, la démarche, l'hésitation des mouvements, leur précipitation timide, leur nonchalence angoissée. Comme dans les films de Tati, on découvre un monde, qui finalement ressemble beaucoup au nôtre, mais que l'on se sent prêt à écouter et dont on scrute chaque détail. Foisonnement de sons, précis jusque dans les recoins les plus obscurs, le film de Chomet apprend à observer.

 

 

 

 

hulot bras

 

illusionniste-music-hall.jpg

 

 

Il parvient à mêler son propre univers à celui de Tati, sa poésie des changements de lumière, son rythme, très lent, qui sans effet de manche, laisse les personnages s'émerveiller d'eux-mêmes, et l'on se retrouve comblé par le ballet de leurs mouvements, comme dans les meilleurs Grimmault.

 

hulot démarche

 

chomet_parapluie.jpg

 

Le scénario est de Tati, et on sent très fortement sa patte. Fascination sans bornes pour le Music Hall, les acrobates, les clowns, les ventriloques qu'il a célébré dans le décevant Parade, sympathie magnifique pour tous les inconnus qui errent et que l'on croise au hasard d'un terrain vague, le balayeur, le clochard, l'ouvrier... Et puis aussi ce sentiment d'une cruauté inéluctable dans les relations entre les hommes.

 

hulot-dos.jpg

 

illusionniste-talons.jpg

 

 

Hulot est gentil, timide, ses sentiments sont souvent difficilement perceptibles, mis à part la générosité... mais il reste toujours un hahuri qui passe. Le vrai sujet du film, ce n'est jamais Hulot finalement, ce sont les Vacances, l'Usine, la Ville, la Route... Hulot c'est la poésie qui disparait. Et tous, dans le tourbillon de la société moderne, involontairement ou non, contribuent à l'écraser. Sans que lui-même le sache. Il part seulement, chaque fois, un peu plus loin. Jusqu'à disparaître.

 

chomet_bateau.jpg

 

 

C'est l'éblouissant reflet de cette ombre disparue que Chomet fait réapparaître. Pour mieux nous faire sentir son absence.

Un chef-d'oeuvre.

 

tati-playtime.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

ta d loi du cine 26/09/2010 11:47


J'ai bien aimé ce film vu au cinéma, j'y ai retrouvé l'univers de "M. Hulot", dont j'ai vu je crois l'ensemble des films... Et le côté nostalgiqco-passéiste n'est pas forcément pour me
déplaire!
(s) Ta d loi du cine, "squatter" chez dasola


Ornelune 19/07/2010 19:33


Ce film est adroit et délicat. Mais, je l'ai dit ailleurs, je n'ai pas compris que Tati soit si triste pour Chomet...


Thomas Grascoeur 19/07/2010 22:16



effectivement, c'est aussi la propre nostalgie de Chomet qui reprend le dessus !



Mo5kau 11/07/2010 13:20


Visuellement magnifique, mais le manque de dialogues m'a un peu gêné...


Thomas Grascoeur 14/07/2010 14:31



comme dans les films de Tati !



ideyvonne 10/07/2010 20:22


Sûrement un bel hommage à Tati. En tout cas les graphismes m'ont l'air très élaborés et du coup, ça me tente bien d'aller le voir cet "illusionniste".


marcello 30/06/2010 09:07


"maître de la délicatesse" c'est un peu ça qui me met mal à l'aise du coté de Tati. Pourtant dés la bande annonce de cet hommage, on voit que c'est bien fait. que "toutati" est là, Mr hulot, la
gestuelle, tout. Tati était très fort. trop peut être et assurément trop repris au rebond par un public bourgeois qui sait où est le bon goût. ça doit être ça qui me gène. Pourtant je ne peux pas
dire que je n'aime pas Tati, c'est une bible à lui seul, subtil, léché, milimétré.... chiant (?!?) c'est pour ça que je ne peux pas me résourde à allé voir ce dessin animé... où ça va se nicher les
préjugés, je vous jure.


Le Blog

  • : En Salles
  • En Salles
  • : Cinéma, Théâtre, de petites critiques incisives pour (re)découvrir les pièces ou les films ! Actualité, classiques, reprises, tous en salles !
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Thomas Grascoeur
  • Passionné de cinéma et de théâtre, acteur et spectateur.
Retrouvez toutes mes actualités sur http://thomasgrascoeur.net
  • Passionné de cinéma et de théâtre, acteur et spectateur. Retrouvez toutes mes actualités sur http://thomasgrascoeur.net

Mercredi prochain...

Retrouver Un Article