Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 08:59

don-giovanni.jpgL'Espagnol Carlos Saura vient de sortir Io, Don Giovanni, traduit en français par "Don Giovanni, naîssance d'un opéra". Après le très baroque Casanova de Fellini en 1976, le Don Giovanni de Losey, sobre et esthétique en 1979, et l'expensif Amadeus de Milos Forman en 1984, l'entreprise n'est pas très aisée.

 

Nouvel angle d'attaque, le film se concentre sur le point de vue du librettiste, Lorezon da Ponte. Libertain et prêtre, Juif converti, né en 1749 à Trévise, mort en 1838 à New York, il aura eu une vie extrêmement dense et remplie dont le film nous propose certainement la période la moins intéressante. De Révolution Française, d'événements historiques, il ne sera pas question. Seulement du combat entre da Ponte et lui-même, pour sortir le livret de don Giovanni en 1792, après son exil de Venise pour conduite libertine.

 

Le film revêt de fait deux aspects esthétiques : une reconstitution quasi historique pour la partie à Venise, une approche poétique pour la partie à Vienne, où les acteurs évoluent au milieu de décors en tulle, comme au théâtre, où les jeux de lumière permettent de passer d'une pièce à l'autre en un jeu de lumières.

 

io-don-giovanni-vienne.jpg

 

Du coup, Mozart, qui évoque étrangement l'acteur Jean Dujardin caricaturant l'Amadeus de Forman, passe plus pour un exécutant bêtat qui met en musique un livret génial inspiré par Casanova lui-même. Jamais on ne voit da Ponte (qui lui, évoque plutôt John Malkkovich!) et Mozart créer ensemble. C'est dommage, et l'hypothèse est infirmée par les moments où l'on voit l'opéra, tant la musique écrase le livret...

 

don giovanni sosie malchovichdon giovanni mozart sosie dujardin

 

Le tout finit par se noyer dans son propre esthétisme qui vise à mélanger opéra, vie réelle, vie sur scène et vie dans les salons. Sans jamais égaler l'insoutenable légereté mozartienne.

 

Quelques scènes, cependant, font mouche, comme par exemple, la rencontre entre Da Ponte et Mozart, où celui-ci joue à l'orgue la Tocata et Fugue en ré mineur de Bach... On le voit chercher ses sources.

 

io-don-giovanni-bach.jpg

 

De même dans l'Amadeus de Forman, la seule scène vraiment époustouflante est celle où Mozart agonisant dicte le Requiem à Salieri : des artistes entre eux ont des discussions très techniques dans l'urgence d'une création commune. Le reste est littérature.

 

amadeus-mourant-forman.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Télé Mozart 25/11/2012 17:17

Je n'ai pas vu ce film (tant mieux ?) qui me semble pourtant légèrement plus respectueux du Vrai Mozart que le TOTALEMENT FAUX AMADEUS DE FORMAN. Comparer les deux filmse semble donc illogique, .
Cependant, parfois Saura essaie bien de faire du sous Forman ? La perruque et le rire de Mozart : totalement inventés ! Beaucoup de clichés, et le comble : il reprendrait la scène finale du film
Amadeus avec Mozart et Saliéri ?? Hélas, tout cela me semble bien être n'importe quoi, une fois de plus, pauvre compositeur toujours et encore caricaturé par des cinéastes et producteurs qui LE
MECONNAISSENT PROFONDEMENT.

Elisabeth 18/05/2010 15:36


Moi aussi j'ai trouvé cette dernière scène particulièrement chouette et touchante !


Thomas Grascoeur 18/05/2010 18:09



et tragique :-)



Vance 17/05/2010 20:18


Ah ? Intéressant, je ne connaissais pas. Dommage que tu ne sembles pas avoir plus apprécié que cela l'immense Amadeus, mais je partage ton point de vue sur la séquence du Requiem, qui est une de
mes préférées tous films confondus.


Thomas Grascoeur 18/05/2010 18:02



Merci ! Disons que je trouve Amadeus formidable, mais que j'ai été un peu déçu par la structure très répétitive (Salieri raconte - flash back - voix off), mais la scène finale du Requiem est
absolument géniale. Bonne journée !



Le Blog

  • : En Salles
  • En Salles
  • : Cinéma, Théâtre, de petites critiques incisives pour (re)découvrir les pièces ou les films ! Actualité, classiques, reprises, tous en salles !
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Thomas Grascoeur
  • Passionné de cinéma et de théâtre, acteur et spectateur.
Retrouvez toutes mes actualités sur http://thomasgrascoeur.net
  • Passionné de cinéma et de théâtre, acteur et spectateur. Retrouvez toutes mes actualités sur http://thomasgrascoeur.net

Mercredi prochain...

Retrouver Un Article