Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 18:00

BeauneLe Festival du Film Policier de Beaune avait lieu du 8 au 11 avril dernier: l'occasion de rencontrer Samuel L. Jackson (Pulp Fiction), James Gray (La Nuit nous appartient) et Olivier Marchal (MR 73). 

 

Découvrir l'intégralité des interviews, recueillis par Caroline Vié, sur Evene.fr :


"Je n'ai pas choisi consciemment de me consacrer au polar. Cela me vient au fil de l'écriture car il faut reconnaître que ce genre est idéal pour traiter des sujets qui me sont chers comme la dégénérescence de la cellule familiale ou le naufrage du rêve américain. Si mes films ont du succès en France, ils peinent à se faire apprécier aux Etats-Unis. Cela me semble tout à fait normal car mes films ont un côté sombre qui les fait considérer comme prétentieux dans mon pays où la bêtise est une spécialité nationale. Je ne veux pas dire qu'il n'y a pas de grands artistes aux Etats-Unis, seulement qu'il n'est pas évident de trouver sa place entre les remakes et les grosses machines hollywoodiennes. Loin de m'aider, un festival comme Cannes a enfoncé le clou. La presse américaine y a hué mes films et je pense que cette manifestation m'a fait plus de mal que de bien aux Etats-Unis. Certains critiques ont même écrit que 'La nuit nous appartient' est un film de droite qui prend le parti de la police alors que je défends le point de vue inverse ! Il suffit de voir le regard du héros quand son père le félicite de rentrer dans le rang pour comprendre qu'il est totalement détruit et qu'il a tout perdu. Je me suis rarement senti aussi incompris qu'à Cannes. J'y vais quand même parce que c'est un honneur d'être invité dans le plus grand festival du monde. Je me console en me disant que des cinéastes comme Akira Kurosawa ou Federico Fellini ont d'abord été découverts à l'étranger avant d'être appréciés chez eux. Je ne me compare pas à eux du point de vue du talent, mais je pense qu'une distance culturelle peut constituer un plus, un petit zeste d'exotisme bienvenu. Le fait qu''Un prophète' de Jacques Audiard soit français a certainement favorisé son bon accueil aux Etats-Unis."

Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Le Blog

  • : En Salles
  • En Salles
  • : Cinéma, Théâtre, de petites critiques incisives pour (re)découvrir les pièces ou les films ! Actualité, classiques, reprises, tous en salles !
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Thomas Grascoeur
  • Passionné de cinéma et de théâtre, acteur et spectateur.
Retrouvez toutes mes actualités sur http://thomasgrascoeur.net
  • Passionné de cinéma et de théâtre, acteur et spectateur. Retrouvez toutes mes actualités sur http://thomasgrascoeur.net

Mercredi prochain...

Retrouver Un Article