Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 08:00

8th-wonderland.jpg8th Wonderland est une sorte d'OFNI (objet filmique non identifié) tour à tour ridicule, inquiétant, scandaleux, insupportable, insoutenable ou génial.

 

Le pitch est simple et en même temps jamais clairement identifié : une communauté d'internautes appartiennent au "premier pays virtuel". Comment ont-ils rejoint ? On ne sait pas trop. Le webmaster, nul ne le connait. Le pays tente de réussir là où l'ONU et les grandes démocraties ont échoué : lutte contre le sida, le chômage, l'interdiction du préservatif par le Pape (oui, je sais, ça n'a rien à voir, mais le film traite tout sur le même ton)...

 

Surfant sur les médias qu'il tente de combattre, 8th Wonderland est tour à tour récupéré ou rejeté par les politiques. On ne sait jamais s'il s'agit d'une dictature ou du lieu du débat... D'un pays, d'une nation véritable, ou d'une communauté virtuelle. Belle métaphore d'Internet, finalement...

 

8thwonderland-communaute.jpg

 

Animés des meilleures intentions, les citoyens internautes finissent par commettre, eux aussi, les pires atrocités... Nation naissante, impalpable, virtuelle... A l'image de nos démocraties, ou au contraire des réseaux terroristes ? Le film ne résout aucune question mais expose brillamment l'ambiguité fondamentale des médias de notre société, et en particulier d'Internet, source de partage ou foyer d'extrémistes. Pour prolonger le malaise, la production a effectivement mis en ligne un site 8th Wonderland, sur lequel on peut s'inscrire. Et le film semble toujours défendre le point de vue d'8th Wonderland, même dans l'insoutenable. Comme s'il était lui-même partisan du terrorisme et de la violence... Ou du contraire ? On éprouve un dégoût épouvantable, et pourtant on regarde jusqu'au bout, parce que c'est tellement conforme à la réalité qu'on ne peut le nier. Les solutions des internautes sont simplistes, mais aussitôt jugées comme telles par le film lui-même.

 

8thwonderland-parler.jpg

 

D'histoire, il n'y en a pas. On assiste quasiment exclusivement à des chats via webcams, comme s'il s'agissait d'un documentaire... Saisissant. On voudrait pouvoir se rattrapper à tout moment à l'arbitrage d'un webmaster ou d'un scénariste qui empêcherait le film de dévier dans des exactions abominables, mais malheureusement c'est comme dans la vie, personne n'intervient.  Jusqu'à la nausée.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas Grascoeur - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Vance 20/05/2010 19:57


Au contraire, l'article me rend cette chose attirante. Je vais voir si je peux me trouver une séance...


Thomas Grascoeur 21/05/2010 09:40



Merci ! Pas évident, il est très peu diffusé...



dasola 19/05/2010 21:45


Bonsoir Thomas, je pense que je vais passer mon tour. J'ai vu la BA, je me suis demandé ce que c'était. Va plutôt voir Dan et Aaron (très intéressant). Bonne soirée.


Thomas Grascoeur 19/05/2010 22:31



Je prends bonne note ! Merci du conseil ! A bientôt


Thomas



Le Blog

  • : En Salles
  • En Salles
  • : Cinéma, Théâtre, de petites critiques incisives pour (re)découvrir les pièces ou les films ! Actualité, classiques, reprises, tous en salles !
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Thomas Grascoeur
  • Passionné de cinéma et de théâtre, acteur et spectateur.
Retrouvez toutes mes actualités sur http://thomasgrascoeur.net
  • Passionné de cinéma et de théâtre, acteur et spectateur. Retrouvez toutes mes actualités sur http://thomasgrascoeur.net

Mercredi prochain...

Retrouver Un Article